Aller à la recherche

solidaires btservices

mardi 12 juin 2018 19:44

Solidaires N° 10

Une organisation syndicale, sinon rien !

Au menu de ce N° :

  • Des OS pour soutenir la direction ?
  • Des OS pour défendre les travailleurs demain ??
  • Des OS sans vous ??
  • La cerise sur le pudding !
Lire la suite

lundi 19 mars 2018 23:07

Solidaires N° 9

Lire la suite

mercredi 31 janvier 2018 10:51

N°8

Meilleurs voeux 2018

2017, année où la direction de BT, se sentant pousser des ailes avec les lois "el Khomri" et "macron", a accéléré sa politique hostile aux salariés, s'est terminée avec son lot de victoires et de défaites pour les travailleu-r-se-s.

Nous formions le vœu l'an dernier "de contraindre la direction à reconnaître enfin notre existence au sein de notre entreprise autrement que comme une variable d'ajustement pour leurs profits financiers", c'est maintenant chose faite. Pour ce qui est des victoires face aux projets néfastes de la direction de BT services :

Même si elle peut vous paraitre purement symbolique, l'intersyndicale avec CGT-CFDT à laquelle nous avons activement participé, a stoppé nette l'intention de la direction de nous faire payer immédiatement et totalement le prix de son erreur sur la paie de Juillet.

Dans le dédale de la mise en place des élections retardées depuis bientôt une année par la direction, et qui nous a sérieusement mobilisés bien malgré nous, nous avons emporté jusqu'à ce jour toutes les décisions auprès de la DIRECTTE, du Tribunal d'instance ou du Tribunal de grande instance !

C'est bien notre pugnacité et le travail intersyndical qui ont permis ces combats gagnants.

Pour ce qui est des défaites, la plus importante est celle imposée par le patronat via le gouvernement et qui concerne les lois sur le travail. En effet, une bien trop faible mobilisation, sans doute due au renoncement ponctuel des populations, n'a pu entraver ce recul sur les conditions sociales des travailleu-r-se-s.

L'année démarre donc de notre côté avec espoirs et détermination : que les élections professionnelles CE DP aient lieu rapidement et que le tribunal oblige BT a reconnaître sa volonté avérée de réduction des effectifs.

Pour 2018, nous vous souhaitons une bonne année et de meilleures conditions de travail, projet pour lequel nous mettrons encore une fois toute notre énergie. Nous avons également pour souhait que celles et ceux d'entre vous qui se sentent combati-f-ve-s nous rejoignent afin d'amplifier la résistance et qui sait, partager de belles victoires.

mercredi 22 novembre 2017 10:51

N°7

Violences sexistes et harcèlement : pour Solidaires c’est NON !

Une mobilisation sans précédent a eu lieu ces derniers jours sur les réseaux sociaux contre l'une des formes du sexisme : le harcèlement sexuel. L'ampleur des témoignages démontre que ce que nous savons depuis longtemps : plus le sexisme est quotidien et toléré, plus les prédateurs se sentent tout permis ! Et ils restent encore trop nombreux à considérer que le corps des femmes est leur objet, qu'un "non" à leurs "avances" signifie en fait un "oui", et qu'elles n'avaient qu'à ne pas s'habiller comme cela...pour en rester à des exemples que l'on entend encore trop fréquemment ! L'ampleur des témoignages montre aussi que c'est le plus souvent la "loi du silence" et l'impunité qui priment lorsque ce sujet est abordé et cela doit enfin cesser !

Pour SOLIDAIRES, le travail contre les violences sexistes est associé à notre engagement féministe. Au-delà de la défense des salariées victimes de ces agressions et harcèlements, notre engagement se comprend comme le refus de cette tolérance sociale qui va des inégalités professionnelles entre les hommes et les femmes, aux agressions sexistes et sexuelles...

Pour contrer ce qui relève d'une société encore sous domination masculine, il est indispensable d'agir dans tous les espaces sociaux : famille, école, travail, culture, médias... en développant une éducation non sexiste dès la petite enfance, en interdisant les publicités et autres supports de communication véhiculant des messages sexistes, et en appliquant les lois déjà existantes en les faisant connaitre partout !

Pour SOLIDAIRES, il est indispensable d'avoir une politique globale et pérenne contre les inégalités et stéréotypes de genre, qui ne doit souffrir d'aucune restriction budgétaire ou de moyens humains.

Nous serons de toutes les mobilisations contre les violences faites aux femmes : celles que notre équipe pourrait être amenée à dénoncer au quotidien, en intervenant sur les lieux de travail de BT Services, ou grâce à des instances que le gouvernement actuel veut supprimer (comme le CHSCT IDF où la seule femme de l'instance est une élue de Solidaires...). Et celles à l'appel des collectifs féministes notamment lors du 25 novembre 2017, journée internationale contre les violences faites aux femmes.

Mutuelle ... les dindons de la farce juste avant Noël !

Avec un solde de -46 855 € pour 3257 ayants droit, BT Services a un "ratio prestations sur cotisations" de 1,08 qui aurait pu justifier une augmentation tarifaire de 8%. Avec un solde de -64 604 € pour 758 ayants droit BT France a, elle, un "ratio prestations sur cotisations" de 1,42 qui aurait nécessité une augmentation tarifaire de 42%.

La mutuelle faisant l'objet d'un accord Groupe voulu et imposé par la seule direction de BT, Générali (assureur), BRH (courtier) et la direction de BT se sont entendus, contre l'avis des syndicats de BT Services, sur une augmentation de 18% pour tout le monde, et ce pour la 2eme année consécutive. Vous l’aurez compris, alors même que la moyenne des salaires de BT France est très largement au-dessus de celle de BT Services, ce sont quand même en toute injustice …

…les salariés de BT Services qui payent les dents et les lunettes des familles de BT France !

Nous aimerions bien que cette solidarité s'exerce aussi sur nos salaires...

Par ailleurs, alors que les syndicats de BT Services avaient demandé depuis 1 an la révision du mode de calcul des cotisations afin de l'indexer au salaire pour plus d'équité sociale, la direction de BT nous impose sa version de cette révision :

• Qui intègre l'augmentation de 18% • Indexée pour partie au salaire, mais aussi pour partie au PMSS (Plafond mensuel de la sécurité sociale) qui, lui, augmente chaque année. • Où seuls 32% des cadres verront leur cotisation baisser (ou rester stable) mais où 68% des cadres verront leur cotisation augmenter.

Voici un petit schéma qui vous permettra de savoir si vous vous situez en-dessous ou au-dessus de la ligne rouge (représentant la cotisation actuelle de 31,58€) :

mutuelle.png

L’option, elle, passe de 59,82€ à 71,73€.

La direction tire sur l'ambulance ...

Comme si ces mauvais coups ne suffisaient pas, la direction nous a annoncé vouloir unilatéralement dénoncer l'accord frais de santé afin de modifier la clé de répartition des cotisations employeur / employé (qui pour mémoire est aujourd'hui de 85/15 pour les agents de maitrise et de 70/30 pour les cadres) afin de faire supporter une charge supplémentaire aux salariés.

Cela démontre une fois de plus la malveillance de la direction à l’encontre des salariés de BT Services.

Décroissance à tous les étages!

Effectifs :

Depuis plusieurs années maintenant, le nombre de collaborateurs diminue inexorablement et ce sans aucun plan de sauvegarde de l'emploi (le dernier remonte à 2012 suite à l'externalisation des assistantes de gestion). Chaque année, les effectifs fondent comme neige au soleil en n’épargnant aucune branche ou service, pour preuve :

31-12-2014 : 1445 (-183 collaborateurs) 31-12-2015 : 1266 (-179 collaborateurs) 31-12-2016 : 1072 (-194 collaborateurs) fin 2017 (estimé) : < à 1000

Chiffre d'affaire :

Même constat pour le chiffre d’affaire qui est en stagnation voire en régression, les chiffres parlent d’eux même :

CA 2014-2015 273 Millions d’euros CA 2015-2016 252 Millions d’euros CA 2016-2017 247 Millions d’euros

Commerce

C’est la débandade des commerciaux, avec une autonomie moindre, des objectifs en hausse et une rémunération en baisse, BT n’a pas réussi à conserver sa force commerciale (Deux fois moins de commerciaux en 2017 qu’en 2014). Il n’est alors pas étonnant que le nombre de contrats potentiellement signables en 2017-2018 soit au plus bas. Triste constat : Une société avec un commerce réduit, des effectifs en baisse et une direction autiste ne peut que décroitre.

Que faire ?

Tout d’abord s’indigner : Savez-vous que BT Services perçoit chaque année plus de 4 Millions d’euros de CICE (Crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi) et de CIR (Crédit d’impôt recherche) ? Savez-vous que c’est vous en tant que contribuable Français qui financez ces aides ?

Nous serions en droit d’attendre un retour sur investissement, concrétisé par le maintien de l’emploi en France, un effort commercial pour faire revenir la croissance et à minima, une amélioration de nos conditions sociale.

Il faut également organiser une défense collective, demander des comptes, ne plus accepter la langue de bois et les beaux discours, rester fermes sur nos droits, Solidaires est à vos côtés pour ensemble résister !

Dématérialisation des bulletins de salaire : la vigilance s’impose

Lors de la présentation de la dématérialisation des bulletins de salaire, la direction n’a pas su apporter de réponses sur différents points qui nous paraissaient importants :

• La sécurité et la protection de la vie privée fournis par le service « digiposte » (qui semble essuyer quelques critiques sur internet) • La possibilité de récupérer facilement (pour une reconstitution de carrière par exemple) l’ensemble des documents stockés.

Pour ces raisons, nous vous recommandons d’être particulièrement vigilants avant d’accepter tacitement ou de remplir le formulaire de refus.

dimanche 29 octobre 2017 21:17

N° 6 : On en veux pas !

1. Ordonnances ou pas, la casse sociale chez BT on n’en veut toujours pas !

Comme vous le savez, suite à la décision du gouvernement en place, soutenue en cela par l'organisation patronale MEDEF, le code du travail va se trouver modifié durablement. Nous dénonçons une politique libérale visant à accroître les inégalités au profit d’une minorité.



Plusieurs organisations syndicales, dont la nôtre, se sont opposées clairement et régulièrement à cette situation. Si notre résistance n'a pas empêché la "déferlante libérale" d'arriver jusqu’à nous, au moins avons-nous eu le courage d’affirmer nos positions syndicales et d'essayer de nous défendre face à ces attaques contre le monde du travail.

D'ici à ce que l'application de ces directives gouvernementales voit le jour dans peu de temps, et pour vous éclairer sur la loyauté et les centres d’intérêt des uns et des autres, voici à quoi s'occupent la direction et d’autres « partenaires sociaux » de BT Services :

Concernant la direction de BT Services, bien qu'ayant été déboutée par la DIRECCTE (ministère du travail) sur son projet de n'avoir qu'un seul CE et le moins de représentants possible pour BTS sur les élections professionnelles (qui auraient dû se dérouler en avril 2017...), elle en vient maintenant à ne pas vouloir appliquer la décision de justice prise le 6 octobre 2017 par le TGI de Nanterre. En effet, dans un courrier daté du 16 octobre 2017, elle précise qu'elle entend bien attendre « … les décrets d’application portant sur la mise en place du cse … » alors même que le TGI lui demande d'organiser au plus tôt les élections des deux CE (sous astreinte de 5000 euro par jour de retard...), elle à également perdu au TI de Puteaux, qu’elle avait elle-même saisi et qui confirme la décision de la DIRECCTE. On voit donc, avec ce courrier, que sa stratégie était fondée initialement sur sa déloyauté à ne jamais vouloir appliquer l'accord d’architecture sociale de 2012 qu'elle avait signée (où elle s'engageait à faire 2 CE), puis de fissurer le front syndical lui résistant en le réduisant à 4 organisations syndicales (CFDT, CGT, FO Rhone-alpes et Solidaires) sur les 7 présentes dans l'entreprise, pour continuer par "jouer la montre" en contestant tous azimuts devant les tribunaux, pour finalement attendre que les ordonnances arrivent en se moquant ouvertement de la justice française et de l’intérêt des salariés. Croyez bien que nous ne laisserons pas faire cela impunément.

Mais vous commencez sans doute maintenant, toutes et tous, à comprendre la manœuvre de notre direction : il s'agit, dans son idée, de n'avoir dans votre entreprise que le moins de représentant du personnel possible et de préférence plutôt accommodant avec les projets de la direction plutôt que les contestant...D'autant plus que les chiffres actuels depuis plusieurs mois (décroissances des effectifs, diminution des affaires) laissent à penser que le navire prend l'eau et que les économies que la direction ne va pas manquer de vouloir faire pour les actionnaires se feront sur notre dos. Dans cet esprit, le départ de Luca Zappia doit il nous réjouir ?

Il s'agit donc maintenant de savoir si vous préférez vous ranger aux côtés de syndicalistes qui vont chercher à défendre RÉELLEMENT vos emplois et les conditions de travail associées (comme cela a été le cas pour Compute) ou restez avec ceux qui accompagnent la casse sociale et vous redistribuent l'argent des œuvres sociales comme la loi les y obligent...Au passage, la CFE-CGC trouve plus important actuellement que tout autre sujet de contester au tribunal la dernière élection CHSCT IDF où elle n'a obtenu que 2 postes sur les 6 là où elle en espérait 3... Ceci ne l'a pas empêché d'emporter, avec l'aide de l'UNSA et de la CFTC, le poste de secrétaire...d'une instance qu'elle conteste au tribunal. De toutes façons ce CHSCT est amené à durer jusqu'aux prochaines élections professionnelles dans quelques semaines. À chacun ses priorités....

Pour notre part, nous nous plaçons donc dans une situation frontale d'opposition à ces projets qui programment clairement la dégradation du peu de protection sociale existante. Nous sommes et serons avec vous pour lutter sur vos lieux de travail. Mais nous avons besoin de vous pour pouvoir engager ces combats et montrer à la direction qu'elle ne peut pas ignorer le droit du travail dans l'entreprise. Seul le regroupement des forces est en capacité d'entraver leur démarche. Rejoignez-nous au plus tôt.

2. Bon vent Luca Zappia

Nous venons d'être informé du triste départ précipité et sans période de préavis de Luca Zappia arrivé 2 ans plus tôt comme le couteau suisse de la coupe budgétaire, le virtuose de la décroissance, le Mozart du licenciement ... Luca qui a pourtant 2 années durant appliqué sans relâche, le petit doigt sur la couture du pantalon, la politique très (anti)sociale de notre cher actionnaire. Souvenons-nous : En fin sniper du dégagisme salarial, Luca a méticuleusement bouté hors de BT plusieurs centaines de salariés indésirables ou non rentables et cela sans aucun plan social à une époque révolue où le licenciement n'était pas si facile qu'aujourd'hui. Cette performance lui a-t-elle valu un VG sur son DPR ?

Comme cela ne suffisait pas et que l'actionnaire en voulait toujours plus il tenta de vendre plus de 200 têtes à une éminente société proposant de la prestation ultra-low-cost, mal lui en pris car il butta sur une horde de syndicalistes fainéants et cyniques qui sans aucune compassion le jetèrent au tribunal. Bien qu'épaulé par son prédécesseur, reconnu pour son sens inné de l’empathie simulée, l'échec était au bout du chemin, la vente ne se fit pas et un vilain DN vint, à n'en pas douter, entacher son DPR.

On peut toutefois noter la petite touche personnelle, la cerise sur le pudding ... le refus catégorique de tout dialogue social : bien que cela ne lui ait pas été expressément demandé par l'actionnaire, Luca, consciencieux dans les viles tâches, mit toute son énergie durant ces 2 années à n'avoir aucun dialogue avec les partenaires sociaux, cet homme était visionnaire car dorénavant l'employeur pourra directement consulter ses sujets par voie de référendum.

Hélas tout cela n'a pas suffi, la marche était trop haute et l'anglais trop exigent, la casse sociale continuera et nous la combattrons ...sans vous Luca Zappia.

3. Pourquoi se syndiquer à Solidaires Informatique ?

Tout d’abord, vous devez savoir que près de 90% des patrons sont syndiqués, au MEDEF, CGPME, SYNTEC, UIMM, … Et pourquoi pensez-vous qu’ils le soient ? Pour défendre leurs intérêts, pour faire valoir leurs droits, pour faire pression sur les pouvoirs publics, pour mettre en commun leurs forces, etc.
Qu’est ce qui fait peur aux patrons et aux employeurs ?
Des salariés organisés, solidaires, des salariés prêts à se battre pour défendre et faire appliquer leurs droits, pour améliorer leurs conditions de travail.
Rejoindre Solidaires Informatique ne signifie pas être obligé de participer à quoi que ce soit mais c’est déjà agir, s’investir et ne plus être seul. Se syndiquer à Solidaires Informatique, c’est refuser la fatalité, c’est faire partie de ces salariés qui veulent changer le cours des choses. Rejoindre Solidaires Informatique, c’est la possibilité d’apprendre à s’organiser, c’est la possibilité de discuter, de réfléchir collectivement, de rassembler les énergies. Rappelons que SUD est indépendant de tout parti politique.
Solidaires Informatique développe son action en fonction des seuls intérêts des salariés. Pour nous, faire du syndicalisme est un choix non un plan de carrière, ni une profession. A ce titre, nous refusons de bénéficier d’avantages particuliers liés à notre activité syndicale.
Solidaires Informatique : un syndicat indépendant.
La défense des salarié-es ne s’arrête pas une fois franchie la porte du local syndical. C’est pourquoi nous participons aux mobilisations pour défendre non seulement nos acquis mais aussi les chômeur-euses, les sans droits, pour l’égalité des hommes et des femmes, contre le racisme et l’extrême droite ou pour une « autre mondialisation ».
C’est aussi pourquoi nous appartenons à l’Union Syndicale Solidaires qui avec ses 110 000 adhérent-e-s regroupe des syndicats de tous secteurs professionnels.
A QUOI SERVENT VOS COTISATIONS ?
Adhérer à un syndicat est un acte fort :
– un engagement moral à travers votre simple soutien, votre implication actuelle ou future dans les instances représentatives du personnel ou encore votre force militante dans la vie de votre syndicat et dans les actions interprofessionnelles
– mais aussi un engagement financier au travers des cotisations que vous vous engagez à verser au syndicat que vous avez choisi Il est donc légitime, avant de franchir le pas, de vous interroger sur l’utilisation qui est faite de vos cotisations.
Chez Solidaires Informatique, chaque année l’Assemblée Générale ou le Congrès, qui réunit l’ensemble des adhérents qui le souhaite, étudie en détail et valide les comptes du syndicat : le budget réalisé de l’année écoulée et le budget prévisionnel de l’année à venir.
Cette transparence financière, essentielle à notre bon fonctionnement, est inscrite dans les statuts de notre syndicat :
« Chaque année, les comptes sont arrêtés par le bureau. Ils sont ensuite présentés et doivent être approuvés par l’Assemblée Générale ou le congrès afin de donner un quitus au trésorier. Tous les ans, lors de l’approbation des comptes, l’Assemblée Générale ou le congrès décide de l’affectation de l’excédent ou du déficit.
L’Assemblée Générale annuelle se prononce sur le rapport d’activité et sur le rapport financier après présentation et débat. Ses décisions sont prises à la majorité absolue des adhérents (présents ou représentés). Elle adopte un budget prévisionnel. »
LES RESSOURCES du syndicat sont à 90 % assurées par les cotisations des adhérents, d’où leurs importances.
LES DEPENSES : La plus grosse partie de nos dépenses est consacrée aux frais d’avocat et d’assistance juridique, essentiels pour préparer les négociations des accords collectifs, assurer leurs applications et défendre les salariés en cas de conflit.
Les autres postes de dépenses sont ensuite : les frais téléphoniques, les frais de formations des élus ou adhérents qui le souhaitent, l’achat de livres ou revues pour les adhérents ou les DS (ligne « matériel »), l’organisation de repas débat, les frais d’affranchissement (envoi de documentation aux adhérents ou de courrier à la Direction), l’organisation des AG ou congrès, la solidarité syndicale, les frais pour assister aux réunions syndicale

jeudi 14 septembre 2017 16:38

N° 5 : Déformation professionnelle + Loi travail

Voici le tract N° 5 au menu :

  • Loi travail 2 XXL
  • Déformations professionnelles BT
  • Ecologie et capitalisme ( extrait du cahier revendicatif SOLIDAIRES 2017 )

A lire ici :Solidaires-n5-20170914.pdf

jeudi 7 septembre 2017 12:19

La loi travail : répercutions chez BT SERVICES et appel à la Manifestation du 12 Septembre 2017

Communication intersyndicale CGT / CFDT / SOLIDAIRES :

-Conséquences de la loi travail XXL à BT Services -Appel à manifester le 12 Septembre 2017 -Lieux et heure des manifestations

170907-loi-travail-xxl-12-sept.pdf

vendredi 25 août 2017 12:12

Information ordonnances MACRON CGT et SOLIDAIRES du vendredi 25 08 2017

Communication Intersyndicale CGT / SOLIDAIRES :

BT Services, on l'a vu, est à l'avant garde patronale et gouvernementale puisque le code du travail et les accords signés n'y sont déjà pas respectés, il est maintenant nécessaire de se mobiliser dans toutes les entreprises et la nôtre en particulier pour entraver cette déchéance de nos droits au travail. Il ne suffit pas de se contenter de dire que l'on est pas d'accord avec telle ou telle mesure, comme le font certains syndicalistes chez nous. il faut s'opposer à ce dangereux programme en participant activement aux mouvement sociaux qui se structurent.

Le tract complet ( format PDF ) :

Information_ordonnances_MACRON_CGT_et_SOLIDAIRES_du_vendredi_25_08_2017.pdf

mercredi 24 mai 2017 15:06

N° 4 : Après le brexit le BTexit

Suite à l'annonce récente de la suppression de 4000 postes au sein de BT, et plus particulièrement dans BTGS (ou pire la session de toute l’entité), beaucoup de salariés s'inquiètent à juste titre.

Nous tenions à leur dire plusieurs choses.

Tout d'abord que la direction de BT Services ne s'est pas encore exprimée sur ce sujet et que nous ne manquerons pas, dés nos prochaines rencontres, de leur faire part de notre préoccupation et de leur demander clairement quelles sont leurs intentions en ce qui concerne les effectifs de BT Services.

Même si nous ne faisons aucune illusion sur les réponses format langue de bois qu'elle a l'habitude de nous servir, il est de notre rôle d'essayer une fois de plus de mettre en oeuvre un dialogue constructif, au moins de notre côté.

Par le passé, la diminution avérée des effectifs n'avait, de la part de la direction, jamais été reconnue...

Pour ce qui est de l'avenir, il ne faudra donc pas compter sur eux pour faire en sorte que le maximum d'emploi soit conservé au sein de notre entreprise. Nous craignons même que leurs "objectifs" soient de faire en sorte que les difficultés du groupe, dues en partie aux "indélicatesses" de certains dirigeants italiens, soient aussi résorbées par des économies faites avec nos salaires...

Seule la mobilisation, comme cela fut le cas lors de la tentative de cession de l'entité COMPUTE avec la totalité des membres de notre actuelle équipe syndicale maintenant à SOLIDAIRES, pourra empêcher la direction de servir en priorité les actionnaires.

Sur le terrain, il ne sera pas question non plus que les pressions successives transforment ces licenciements en démission ou départ négocié. Nous devons rester vigilants tous ensemble pour que nos conditions de travail ne se dégradent pas non plus à grande vitesse.

Même si jusqu'alors vous ne l'aviez pas jugé utile, il est grand temps de vous syndiquer, afin de participer massivement et activement à la défense collective de nos emplois et nos salaires. (Téléchargez notre bulletin d’adhésion ici

)

mercredi 11 janvier 2017 16:36

Tract N°3 Solidaires BT Services

Meilleurs voeux 2017

Lire la suite

mercredi 19 octobre 2016 17:00

Tract N°2 Solidaires BT Services

  • NAO de qui se moque-t-on ?
  • Monsieur Lucas ZAPPIA champion du dialogue social !
  • Ce que vous avez toujours voulu savoir sur le budget A.S.C(*) du comité d’entreprise sans jamais oser le demander
  • Soutien aux syndicalistes en lute
Lire la suite

mardi 2 août 2016 11:51

Tract N°1 Solidaires BT Services

Nous sommes fiers et heureux de vous annoncer l'arrivée à BT Services d'une section syndicale SOLIDAIRES.

Lire la suite